Salon des Affaires Publiques

From 04/04/2019 to 04/05/2019
From 09:30 to 20:00

Jeudi 4 avril :

9h00 : Inauguration par Clément Leonarduzzi, Président de Publicis Consultants

9h30 : "Le Grand Paris, une thérapie par les transports ?"

La table ronde sera l'occasion d'aborder le sujet de la métropole du Grand Paris par le prisme des transports, en traitant des différentes perspectives offertes par le Grand Paris Express. D’autres projets d'infrastructures de transport pourront être évoqués comme le Charles de Gaulle Express. Ce fil rouge de la mobilité permettra également d'échanger sur des questions connexes comme les problématiques environnementale (la ville durable), sociale (logement et cadre de vie), et économique (pôles de compétitivité, innovation).

Intervenants : - Lauriane Rossi (Députée LREM) - Alexandre Missoffe (DG de Paris IDF Capitale Economique) - Catherine Barbé (Directrice des Partenariats Stratégiques de la Société du Grand Paris) - Camille Picard (Directrice territoriale à la Caisse des dépôts)

14h00 : "La santé à l'épreuve des fake news"

Lors de ses vœux le 24 janvier 2018, Agnès Buzyn avait réaffirmé le besoin de lutter contre les fausses informations : « la bataille contre les fake news est essentielle pour la santé publique ». Pour éviter qu’elle ne fragilise l’action publique, il faut apprendre à « faire avec » la défiance. Il s’agit de rendre l’expertise plus lisible, transparente et surtout de répondre aux questions des citoyens, telles qu’ils se les posent. Afin d’assurer la sécurité sanitaire des citoyens, la diffusion d’une information de qualité et la lutte contre la désinformation représentent des enjeux majeurs pour la santé publique dans les années à venir et concernent bel et bien l’ensemble des acteurs du système de santé. Qu’est-ce que le scepticisme scientifique ? Comment vérifier une information ? Comment lutter contre la désinformation ? Comment regagner la confiance des citoyens ? C’est de ces questions que nous vous invitons à débattre, avec des experts réunis pour cette occasion.

Intervenants : Julien Borowczyk (Député LREM) - Alain Fischer (Professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire de Médecine Expérimentale) - Laurence Roux (Chargée de mission "Santé Publique" chez France Assos Santé) - David Heard (Directeur de la communication et du dialogue avec la société - Santé publique France)

16h00 : "Doit-on sortir du pétrole pour sauver le climat ?"

Le pétrole fait aujourd’hui figure d’énergie primaire pour la majorité des activités humaines. Pourvoyeur d’énergie mais aussi de conflits, le pétrole conserve une place centrale au XXIe siècle. Le passage d’un modèle basé sur les énergies fossiles vers un modèle faisant appel à des énergies plus propres et renouvelables est le défi que se donne officiellement nos sociétés actuelles. Et pour cause, l’épuisement progressif des points d’exploitations du fossile ainsi que les effets néfastes de la production contribuent au réchauffement climatique que nous subissons.

La course aux énergies alternatives devient alors un moteur pour les États, permettant un développement accru de la concurrence entre compagnies énergétiques, y compris celles historiquement pétrolières et gazières. Toutefois, il convient de constater que le pétrole est la pierre angulaire de notre économie, liant ainsi les différents pans de cette dernière. Aussi, la garantie des engagements environnementaux nationaux et internationaux passerait par une baisse, voire une suppression totale de son recours, s'avérerait bénéfique pour le climat. Il devient alors fondamental de nous poser la question suivante : devons-nous sortir du pétrole pour sauver le climat ? Cette démarche serait-elle suffisante ?

Au sein de cette table ronde il conviendra d’aborder le problème que semble représenter le pétrole, ainsi que son lien avec le développement économique de nos sociétés. Dans un contexte de crise sociale représentée par le mouvement des « gilets jaunes », ce modèle économique basé sur le pétrole est critiqué et critiquable. Les français sont attachés à la voiture et le manque d’alternatives crédibles à court terme est criant. Finalement, sommes-nous prêts à en sortir ?

Intervenants : Hélène BOURGES (Chargée de plaidoyer et campagne pétrole - Greenpeace) - Philippe CHARLEZ (Expert énergie auprès de l’Institut Sapiens) - Bruno DUVERGE (Député MODEM, membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire et rapporteur de la mission d'information relative aux freins à la transition énergétique) - Didier MANDELLI (Sénateur LR, vice-président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, président du groupe d’études Économie Circulaire et rapporteur pour le projet de loi LOM au Sénat)

18h30 : "Open data : quelles opportunités pour les territoires ?"

Décider de la fermeture ou non d’une route, mieux connaître les conditions de circulation ou la fréquentation touristique de son territoire… De Google à Uber en passant par Airbnb, l’ouverture des données du secteur privé porte une promesse pour les collectivités locales : adapter les services publics aux usages des citoyens. De l’autre côté, l’open data public, grâce à la loi pour une République numérique dite loi Lemaire (2016), encourage les collectivités à agréger la masse de données dont elle sont propriétaires et qui présentent un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental. Deux ans après la loi Lemaire, où en est-on de l’ouverture des données ? Quels bénéfices le secteur public et privé peuvent-ils en tirer ? Comment s’y prendre pour encourager ce mouvement  ?

Intervenants : Modérateur : César Armand, journaliste à La Tribune (sous réserve) - Elisabeth BARGES, directrice des politiques publiques de Google France (sous réserve) - Rémy SEILLIER, chargée d’innovation au Commissariat général à l’égalité des territoires - Constance NEBBULA (Conseillère déléguée à l’Economie numérique et à l’Innovation de la ville d'Angers et conseillère communautaire d'Angers Loire Métropole) - Julian NACCI (CEO, Publidata)

Vendredi 5 avril :

9h00 : "Faut-il tuer Haussmann pour que naisse le vivre-ensemble ?"

« Paris embellie, Paris agrandie, Paris assainie » Telles était l'intitulé de la vaste campagne d'urbanisation menée par le baron Haussmann avant de lancer les travaux qui dessineront la Capitale. Mais peut-on encore se loger dans le Paris du XIXème siècle ?

Selon l’INSEE, au moins 141 500 français étaient sans domicile fixe en 2012 (+ 50 % par rapport à 2001). Haussmann aurait-il fait son temps ? Bio-mimétisme, architecture parasite, frugalité heureuse... Les modèles alternatifs abondent mais ne parviennent pas à s’imposer.

Retrouvons-nous le 5 avril pour concevoir et dessiner ensemble le modèle d’habitat idéal, pragmatique et standardisable de Demain.

Intervenants :  Estelle Cruz, Architecte - Richard Lioger, Député - Eddie Jacquemart (Confédération nationale du logement) - Philippe Madec (Architecte) - Claire Lévy-Vroelant (Professeure en sociologie de l’habitat et de la ville, Université Paris 8)

11h30 : "Les Civic Tech à l'heure du Grand Débat"

Soucieux de l’avenir de notre pays et partisans d’une démocratie plus participative, de nombreux entrepreneurs conçoivent des outils innovants, qui rendent la parole aux citoyens (débats publics, open-data, financement participatif, etc.), regroupés sous le nom de “Civic Techs”.

Ces plateformes ont déjà convaincu collectivités locales, institutions gouvernementales, organismes publics… Aujourd’hui, même l’Elysée s’y met ! Avec le Grand Débat National, le Président de la République fait le pari de la consultation et utilise le numérique pour ouvrir le dialogue. Cette démarche portera-t-elle ses fruits ? Peut-on vraiment réduire les fractures sociales et territoriales qui se creusent aujourd’hui grâce à de tels outils numériques ? Les Civic Techs sont-elles l’avenir de la démocratie ?

Intervenants :  Arnaud de Champsavin (Responsable Civic Tech à Etalab) - Quentin Sauzay (Président et Co-fondateur d'Echo Citoyen) - Marion Roth (Directrice de Décider Ensemble) - Sous réserve : Paula Forteza (Députée LREM)