Workshop "Confiance et culture"

Du 19/03/2019 au 19/03/2019
De 18:30 à 20:30

La comparaison internationale montre qu’un large éventail de significations prêtées au contrôle exercé par le manager sur le travail de son subordonné : d’aucuns, par exemple les Américains,  y verront  un acte de management essentiel permettant au supérieur de s’assurer de façon parfaitement légitime que le contrat passé avec son subordonné a bien été respecté; d’autres, par exemple nombre de salariés français, y verront plutôt une marque de défiance, questionnant à la fois leur niveau d’expertise et de conscience professionnelle. D’autres encore, par exemple au Japon, regarderont ce contrôle comme relevant davantage des attributions quotidiennes des collègues, et, parmi eux, des plus anciens et des plus expérimentés, que de celles d’un supérieur hiérarchique mobilisé par d’autres tâches dans l’organisation. Loin d’être vécu comme une marque inquiétante de défiance à leur égard, le contrôle, surtout s’il est encadré par des procédures bien précises, peut encore être vécu, par exemple en Afrique de l’Ouest, comme une garantie confortable renforçant la confiance qu’il place en leur supérieur. Il peut aussi être, comme par exemple en Océanie, l’occasion pour le supérieur de montrer à son subordonné combien il apprécie les efforts consentis par ce dernier et combien, en retour, il se soucie de lui.

Confiance, Contrôle et Management entretiennent donc des interactions particulièrement étroites qui sont médiatisées par le cadre de référence culturel auquel se réfèrent les acteurs. La présentation, s’appuyant sur une longue expérience de recherche, mettra surtout l’accent sur l’influence des cultures nationales sur la façon dont se conjuguent, aux yeux des protagonistes du rapport hiérarchique, la confiance et le contrôle. Le débat qui suivra pourra aussi porter sur la façon dont les diverses cultures professionnelles et les diverses cultures d’entreprise exercent également leur influence.

Intervenant : Jean-Pierre Ségal

Jean-Pierre SEGAL a mené au sein du Centre National de la Recherche Scientifique pendant plusieurs décennies des recherches sur l’influence des cultures nationales sur le fonctionnement des organisations. Au sein de l’équipe Gestion & Société qu’il a animé avec Philippe d’Iribarne, il s’est particulièrement intéressé au management comparé entre pays économiquement avancés et au transfert au sein des filiales du Sud de pratiques managériales initialement forgées au Nord. Il a rejoint ensuite, voici bientôt 10 ans, l’équipe Management et Organisation du laboratoire Dauphine Recherche Management. Diplômé d’HEC Paris en 1974, Jean-Pierre SEGAL est titulaire d’un doctorat et d’une habilitation à diriger des recherches de l’Université Paris Ouest Dauphine. Il a notamment publié aux Editions du Seuil « Cultures et Mondialisation » (1998, en collaboration) et « Efficaces, ensemble : un défi français » (2009).