La HPA et les projets étudiants

15.04.2019

Une étude sur les français de l’étranger réalisée par la Junior entreprise de Dauphine.

Léa Polge, actuellement en cursus DEGEAD de l’université Paris-Dauphine, revient sur son expérience de Cheffe de Projet sur une étude en collaboration avec l'association Français du monde-adfe.

« L'objectif principal de la mission était d'établir un baromètre des requêtes des français de l'étranger, et pour cela la junior entreprise a élaboré un questionnaire qu’elle a ensuite adressé à tous les français expatriés inscrits au registre consulaire de leur pays de résidence. Cette enquête, inscrite dans la dynamique du Grand Débat National, fut un grand succès en récoltant plus de 16 000 réponses en seulement 6 semaines. Elle a permis de mettre en lumière des éléments jusque-là peu connus des acteurs publics.

Ainsi, d’après les réponses, la moitié des français vivant à l’étranger a entre 30 et 49 ans, mais 16% sont des retraités. 80% ne prévoient pas de rentrer en France, ou sont indécis quant à un potentiel retour. Alors que pour 72%, le contrat avec la nation a encore un sens, la moitié exprime des inquiétudes vis-à-vis de son statut de français à l’étranger. Les sources principales de ces préoccupations sont la retraite, la santé, l'éducation des enfants, la fiscalité et la législation, le retour en France ainsi que des préoccupations principalement liées à la localisation du pays d'accueil.

La famille, la nationalité, la culture et la langue française sont considérées comme des composants essentiels du lien avec la France.

Avec Grégoire Pelletier, étudiant en L3 Economie Appliquée, nous avons présenté les résultats de l'enquête auprès du groupe de conseillers consulaires de l'association et de l'Assemblée des Français de l'étranger au Sénat. La présidente de l'association a aussi remis un cahier de doléances concernant le Grand Débat National en main propre au Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

Cette expérience professionnalisante a été très enrichissante pour nous et a permis aux étudiants Dauphinois concernés de mieux comprendre les attentes et les besoins des citoyens qui vivent hors de France. »

Grégoire Pelletier et Léa Polge
Grégoire Pelletier et Léa Polge

Voici aussi quelques articles et communiqués sur le sujet si vous voulez en savoir plus :