juillet 2019

05.07.2019

Université Paris Dauphine-PSL

L’Institut Pratique du Journalisme (IPJ) organise la 5e édition du Congrès Mondial des Ecoles de Journalismes, du 9 au 11 juillet à l’Université Paris-Dauphine. Dans une interview accordée à cette occasion au site www.strategies.fr, Eric Nahon, directeur-adjoint de l’Institut Pratique du Journalisme (IPJ), explique que le profil des aspirants au journalisme a énormément changé ces dernières années. « Pour entrer à l’IPJ Dauphine, comme dans toutes les formations reconnues, il faut une licence généraliste. Nous essayons d’attirer des profils scientifiques et de donner une data literacy, ou une culture du chiffre, pour les journalistes économiques ou environnementaux », poursuit-il. Par ailleurs, Eric Nahon reconnait que la précarité du métier fait obstacle au renouvellement des profils. « A l’IPJ Dauphine, on travaille sur la diversité par des frais de scolarité gratuits pour les boursiers et des droits d’entrée corrélés aux revenus des parents », ajoute le directeur-adjoint.(www.strategies.fr, 10/07/2019)

La cinquième édition du World Journalism Education Congress (WJEC) se déroule du 9 au 11 juillet à l’Institut Pratique du Journalisme (IPJ), sous le thème « Enseigner le journalisme à l’ère de la disruption ». Pour leur premier congrès parisien, les organisateurs attendent deux fois plus de participants, soit 550 personnes inscrites, venues de plus de 70 pays. Dans le cadre de groupes de travail et de conférences thématiques, plus de 200 enseignants et journalistes discuteront des grands thèmes sensibles du moment. Pour Eric Nahon, numéro deux de l’IPJ, qui sera modérateur d’une session sur le « fact-checking à l’ère de la post-vérité », « les écoles de journalisme doivent disposer d’une gouvernance autonome, sur le modèle des facultés, et d’un label international leur permettant de solliciter des bailleurs de fonds publics ou privés ». Par ailleurs, le congrès tiendra lundi son assemblée plénière, lundi, où devra être adoptée solennellement la « Paris Declaration on Freedom of Journalism Education ». Sa ratification mercredi, à l’Hôtel de Ville, vise à conférer au texte un statut d’ « appel de Paris ». (www.lemonde.fr, 08/07/2019)

Enseignants et experts de Dauphine

La Chine, premier producteur mondiale de terres rares, a menacé de couper l’accès des Etats-Unis à ces matériaux cruciaux dans la fabrication de certaines nouvelles technologies. « Pékin, qui n’avait pas beaucoup d’autres arguments à opposer aux Etats-Unis, a utilisé cette pression à l’importation en diminuant les achats de soja à Washington, et à l’exportation, en menaçant de couper l’accès aux terres rares », explique dans une interview Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine. (Décideurs Magazine, 01/07/2019)

Dans une tribune, Jean-Marc Siroën, Professeur d’économie internationale de l’Université Paris-Dauphine – PSL, revient sur la conférence de Bretton Woods. Cette conférence iconique, qui devait contribuer à prévenir le monde d’un retour à ses errements d’autrefois, fut aussi un champ de bataille « qui pour ne pas verser de sang n’en fut pas moins farouche », estime l’enseignant. (La Tribune, 03/07/2019)

Etudiants et alumni de Dauphine

Olivier Grandjean, directeur du développement des Cinémas Pathé Gaumont depuis 2016, occupera le poste de directeur général des Cinémas Pathé Gaumont, en charge de la France à partir du 2 septembre. Ce titulaire d’un DESS affaires internationales de l’Université Paris-Dauphine est aussi président du syndicat Uniciné et président délégué de la Fédération nationale des cinémas français. (Les Echos, 01/07/2019)

Julien Guéniche, aveugle de naissance, a été le premier non voyant à intégrer l’Université Paris-Dauphine. « Ma mère prenait des cours de maths pour m’expliquer les symboles complexes de mes cours de finances et de gestion », raconte-t-il. Major de sa promotion, il est aujourd’hui coordinateur général de « L’Officiel du Handicap », et aide au dialogue entre entreprises, gouvernement et associations sur l’emploi des personnes en situation de handicap. « Je ne le dis pas par fierté, mais bien parce que je veux montrer que c’est possible », souligne Julien Guéniche, ajoutant : « avec le soutien de son entourage et avec beaucoup de travail, on peut faire de grandes choses, même en étant handicapé ». (Dernières Nouvelles D’Alsace, 02/07/2019)

Antoine Maspétiol rejoint Eiffel Investment Group pour y lancer une activité de dette privée d’impact. Ce diplômé de l’Université de Paris-Dauphine était, depuis 2014, responsable des investissements alternatifs et de la dette privée chez Aviva Investors. (Les Echos, 02/07/2019)

Directrice conformité-contrôle permanent-sécurité financière depuis 2017, Anne-Lise Couaillac, diplômée de l’Université Paris-Dauphine, rejoint le comité exécutif de Milleis Banque (Correspondance Economique, 03/07/2019)

Damien Dumas devient directeur de la stratégie du groupe Apicil. Ce titulaire d’un DESS management des systèmes d’information de l’Université Paris-Dauphine, a rejoint le groupe Apicil en 2005 en tant que responsable de l’organisation, pour occuper ensuite le poste de directeur de la gestion santé-prévoyance. (L’Agefi Hebdo, 04-10/07/2019)

Accéder aux revues de presse précédentes