La Chaire Femmes et Science de l’Université Paris Dauphine-PSL et de la Fondation Dauphine, lance ses premiers travaux de recherche

17.07.2019

En partenariat avec l’Institut des Politiques Publiques, après un appel à projets international, avec la Fondation L’Oréal

La Chaire Femmes et Science de l’Université Paris Dauphine - PSL et de sa Fondation a été créée en 2019 en partenariat avec l’Institut des Politiques Publiques et avec le soutien de la Fondation L’Oréal, Generali France, La Poste et Talan. Comme le résume Elyès Jouini, titulaire de la Chaire, « son ambition est de mobiliser et de développer des coopérations internationales et des travaux originaux afin d’analyser les déterminants et l’impact de la faible présence des femmes dans les études et les carrières scientifiques et de contribuer au débat de politique publique sur ces questions ».

À l’issue de son premier appel à projets international, auquel ont répondu 44 équipes issues de 22 pays des 5 continents, le Comité de pilotage de la Chaire a sélectionné les projets suivants, qui seront développés en partenariat avec la Chaire :

· Confiance accordée aux expert(e)s scientifiques selon le genre : une approche par l'économie expérimentale, porté par Marie-Pierre Dargnies de l’Université Paris-Dauphine,

· Explorer le lien entre enseignements scientifiques suivis, performance académique et aspirations professionnelles, projet porté par Charlotte Wrigley-Asante et Charles Godfred Ackah de l’Université du Ghana,

· Pitch perfect : évaluer l’impact de la pratique du pitch sur la confiance en soi, la conception de soi et les performances scolaires des jeunes filles, projet porté par Clémentine van Effenterre de l’Université de Toronto,

· Comment lutter efficacement contre les déséquilibres entre les genres dans les disciplines scientifiques? Une expérience de terrain utilisant des essais contrôlés randomisés, porté par Jörg Franke de l’Université de Bath,

· Participation des femmes en sciences et en innovation : analyse à partir d’une base internationale de dépôts de brevets, porté par Elvira Sojli de l’Université de New South Wales.

Elles et ils ont dit :

Alexandra Palt, Directrice générale de la Fondation L’Oréal : « Aujourd’hui, plus que jamais, la science est essentielle pour répondre aux défis auxquels le monde est confronté. La Fondation L’Oréal s’engage sur cet enjeu de société, au travers de son programme Pour les Femmes et la Science, mené depuis 21 ans avec l’UNESCO. Elle a aussi choisi de soutenir la Chaire Femmes et Science, pour contribuer à faire progresser la connaissance liée à la diversité des genres, identifier de nouveaux leviers d’action et ainsi conduire à une meilleure qualité de la recherche scientifique. Par-delà la seule question d'égalité, il s’agit là de garantir une science inclusive et durable, au service de toutes et tous. »

Jean-Laurent Granier, Président directeur général de Generali France « Generali a un besoin important de profils scientifiques en actuariat, en finance, en gestion d’actifs ou encore dans le domaine des Systèmes d’information, de l’Intelligence artificielle et de la robotisation. Dans tous ces domaines, nous cherchons activement à augmenter la diversité dans nos recrutements : c’est le gage d’équipes talentueuses. Face aux défis tels que le changement climatique, la complexification des risques ou les évolutions démographiques, la diversité apporte un prisme d’analyse complémentaire. Les jeunes filles

doivent comprendre qu’elles ont toute leur place dans les carrières scientifiques très en amont de leur entrée dans le monde professionnel. La Chaire Femmes et Science va constituer un centre de ressources et d’études dans ce sens et nous sommes heureux de nouer ce partenariat ».

Anne-Laure Bourn, Directrice générale adjointe du Groupe La Poste « « Le groupe La Poste est très engagé, de longue date, en faveur de l’égalité professionnelle Femmes-Hommes. Les actions menées et les résultats déjà obtenus (index égalité Femmes-Hommes 94 points) traduisent une politique très volontariste. La place des femmes dans les filières scientifiques est un élément déterminant de leur place demain dans les entreprises et dans la société tout entière. C’est pourquoi La Poste est fière de participer à cette chaire. »

Mehdi Houas, Président directeur général de Talan « Comprendre les raisons qui font que les femmes abandonnent très tôt les filières scientifiques, alors que les technologies, aujourd’hui matures, nous offrent l’opportunité d’inventer un monde différent, nous semble fondamental chez Talan. Pour que ce monde puisse être plus ouvert, plus inclusif, plus responsable, et donc plus juste, il doit être imaginé et réalisé conjointement par des femmes et des hommes, au plus proche de la parité. »

Isabelle Huault, Présidente de Dauphine « Cette chaire est au cœur d’enjeux de société particulièrement importants et mobilise des approches interdisciplinaires innovantes dans le cadre de coopérations internationales. Elle s’inscrit dans les axes stratégiques de Dauphine, créative, responsable et ouverte sur le monde. »

À propos de la Chaire

La Chaire Femmes et Science a vocation à développer et diffuser des travaux de recherches, au niveau national et international, portant sur les déterminants et l’impact de la faible présence des jeunes filles et des femmes au sein des matières, études et métiers scientifiques.

Conçue comme un centre de compétences, son objectif est plus généralement de contribuer à la production du savoir et de participer au débat public sur les questions relatives à la place des femmes dans les domaines scientifiques, en mobilisant des outils issus de plusieurs disciplines et en particulier de l’économie, de la théorie de la décision, de la modélisation mathématique, de la sociologie, du management et de la psychologie sociale.

Les membres du Comité scientifique de la Chaire sont les suivants :

- Elyès Jouini, Professeur des universités, Université Paris Dauphine - PSL

- Clotilde Napp, Directrice de recherches au CNRS, Université Paris Dauphine - PSL

- Thomas Breda, Chargé de recherches au CNRS, École d’Économie de Paris et Institut des Politiques Publiques. Pour plus d’informations sur la Chaire Femmes et Science : urlz.fr/9Vur

À propos des contributeurs de la Chaire

La Fondation l’Oréal : la Fondation L’Oréal agit en faveur des femmes dans le monde et les accompagne pour les aider à se réaliser dans deux grands domaines qui sont au cœur de l’ADN du Groupe L’Oréal : la recherche scientifique et la beauté inclusive. Créé en 1998 en partenariat avec l’UNESCO, le programme Pour les Femmes et la Science vise à améliorer la représentation des femmes dans les carrières scientifiques, fort de la conviction que le monde a besoin de science, et que la science a besoin des femmes. Depuis 21 ans, plus de 3 200 chercheuses, issues de 117 pays, ont été accompagnées et mises en lumière.