Le Trophée Etoiles de l’Europe 2018 remis aux chercheurs du LEDa

05.12.2018

En présence de la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, Xavier Oudin, chercheur au sein de l’équipe DIAL (UMR IRD) du Laboratoire d’Économie de l’Université Paris-Dauphine (LEDa) coordonnateur scientifique du projet NOPOOR co-conçu avec Jean-Marc Siroën et financé par Horizon 2020, a reçu le Trophée Etoiles de l’Europe 2018. Ce projet a été choisi parmi 50 candidatures pour être lauréat de ce Prix. 

La cérémonie s'est tenue au Musée du quai Branly, Jacques Chirac (à Paris), à l'issue du forum Horizon 2020, dont les objectifs sont de montrer l’engagement de la recherche française au plus haut niveau européen et d'améliorer la participation française au programme Horizon 2020. Quatre cent participants étaient attendus : chercheurs, dirigeants d’entreprise, experts européens, responsables d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche, représentants des régions et des collectivités territoriales…

Xavier Oudin et Jean-Marc Siroën sont membres de l’équipe DIAL (UMR IRD) du Laboratoire d’Économie de l’Université Paris-Dauphine (LEDa).

Xavier Oudin est chercheur à l'Institut français de recherche pour le développement (IRD). Il est économiste et a travaillé en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Niger, Togo) et en Asie du Sud-Est (Thaïlande et Vietnam). Il a entamé des recherches sur le secteur informel, puis élargi son champ d'action pour étudier l'évolution des marchés du travail dans les pays en développement, en particulier au Vietnam et en Thaïlande, en mettant l'accent sur le travail non salarié et les entreprises familiales.

Précédemment directeur adjoint de l'unité de recherche DIAL (IRD et Université Paris-Dauphine), il a été coordinateur scientifique du projet NOPOOR financé par l’Union Européenne, projet qui regroupe 20 institutions dans 17 pays et mène des recherches innovantes sur les problèmes de pauvreté dans les pays en développement et émergents.

Jean-Marc Siroën est Professeur de Sciences Économiques à l'Université Paris-Dauphine. Il a dirigé l'Ecole Doctorale d'économie et l’unité de recherche DIAL, UMR avec l’Institut de Recherche pour le Développement et le Département MSO (Master Sciences des Organisations) ainsi que le Master Affaires internationales et développement. Il a écrit de nombreux ouvrages, articles et contributions sur l'économie internationale, notamment les déterminants du commerce, les politiques commerciales, les relations internationales, et les négociations au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce. Ses récents travaux portent sur les zones franches d’exportation, le Brésil et l’évolution des traités commerciaux.

Le projet NOPOOR

NOPOOR adopte une vision globale de la pauvreté, dans toutes ses dimensions et aussi dans ses processus et sa dynamique. On sait que la pauvreté est un phénomène multidimensionnel, ce sur quoi portent les recherches les plus récentes, comme l’indice multidimensionnel de la pauvreté mis en œuvre dans plusieurs pays. Cependant, il restait à explorer des dimensions de la pauvreté, y compris non monétaires, comme par exemple le rôle des réseaux sociaux, les phénomènes de ségrégation urbaine ou les conditions d’accès aux nouvelles technologies, pour ne citer que quelques exemples. Cette approche dynamique a conduit à étudier plus largement la formation des inégalités, en prenant en compte les dimensions politiques et les effets de la globalisation.
Un consortium mené par l’UMR DIAL a remporté l’appel ‘Tackling Poverty in a Development context’, dans le cadre du programme SSH (Social Sciences and Humanities) du 7ème PCRD. Le projet a démarré le 1er avril 2012. Le consortium comptait 20 institutions universitaires et de recherche (y compris l’IRD et l'université Paris Dauphine) dans 17 pays sur quatre continents. Plus de cent chercheurs ont participé à ce projet qui a duré cinq ans.
Ce projet a permis de collecter un grand nombre de données originales sur les terrains des différents partenaires. NOPOOR contribuera ainsi à améliorer les méthodes de collecte, qualitatives et quantitatives et a développé un partenariat avec les Instituts de Statistique de différents pays du Sud.
L’un des objectifs des programmes du PCRD était de fournir aux politiques de nouvelles analyses et des connaissances améliorées des phénomènes sur lesquels ils puissent agir, en leur donnant les clés nécessaires à la mise en œuvre de politiques plus efficaces. Dans cet esprit, NOPOOR a développé des études comparatives et étudié en particulier les conditions de succès de politiques de lutte contre la pauvreté dans certains pays et les moyens de les mettre en application dans d’autres pays. 

Le Laboratoire d’Économie de l’Université Paris-Dauphine (LEDa)
A partir du 1er janvier 2019, le Laboratoire d’Économie de l’Université Paris-Dauphine se structurera en Unité Mixte de Recherche (UMR) avec le CNRS pour une nouvelle tutelle aux côtés de l’Institut de Recherche sur le Développement (IRD) et de Paris-Dauphine. L’obtention de ce statut UMR CNRS est une marque de reconnaissance dans le monde de la recherche en France et à l’étranger. Ce label permet de se voir affecter du personnel CNRS (chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs), d’avoir accès aux crédits et aux outils de coopération internationale de l’organisme et de s’associer aux recherches et aux réseaux scientifiques de l’IRD orientés en direction des pays du Sud. Ce passage en UMR CNRS du LEDa témoigne également de l’attractivité et du rayonnement de l’unité de recherche.

Le Laboratoire d’Économie (LEDa) se positionne comme un acteur de référence dans l’analyse et l’accompagnement de la décision sur des thématiques porteuses d’enjeux de société, telles que la santé et le vieillissement, l’environnement et l’énergie, le développement et les mobilités, et les politiques macroéconomiques et la finance. Pôle incontournable au sein de l’université PSL marqué par le haut niveau scientifique de ses publications et le dynamisme de ses activités, le Laboratoire d’Économie de l’Université de Paris-Dauphine regroupe 145 membres (hors chercheurs associés et émérites) dont 62 enseignants chercheurs (PR et MCF), 12 chercheurs (DR et CR), 5 professeurs associés (PAST), 60 doctorants et 6 membres du personnel administratif.

Contacts presse pour l'Université Paris-Dauphine :
Nancy Eichinger, neichingerping @ kbzcorporatepong.com 06 09 76 88 82
Karine Zimeray, kzimerayping @ kbzcorporatepong.com 06 09 15 65 14
*****

A propos de l'Université Paris-Dauphine
Paris-Dauphine est l'institution d'enseignement supérieur de référence dans le domaine des sciences des organisations et de la décision.
Grand établissement, membre de la Conférence des présidents d'universités et de la Conférence des Grandes Ecoles, Paris-Dauphine développe depuis sa création en 1968 un modèle d'excellence pour :
- la qualité et la sélectivité de ses formations pluridisciplinaires en licence, master et doctorat, avec 8900 étudiants, 2800 cadres en formation continue et 305 doctorants
- la recherche de pointe menée dans ses six centres de recherche (CR2D - Droit, DRM - Gestion, Lamsade - Informatique, Ceremade - Mathématiques appliquées, LEDa - Economie, IRISSO - Sciences sociales), dont 4 sont associés au CNRS,
- ses relations étroites avec le monde socioéconomique et un puissant réseau de 80 000 alumni présents sur les cinq continents,
- son engagement responsable et sa dynamique d'innovation et de créativité.
Seule université française accréditée EQUIS, Paris-Dauphine développe un fort rayonnement à l'international et se place parmi les 30 meilleures universités mondiales en mathématiques. Avec ses implantations de campus à l'étranger (Casablanca, Tunis, Londres, Madrid et Mannheim), Paris-Dauphine est aussi à l'initiative d'alliances stratégiques internationales telles que l'alliance Sigma (Copenhagen Business School - Danemark, Fundaçao Getulio Vargas - Brésil, Singapore Management University - Singapour, St. Gallen University - Suisse, Esade Barcelone - Espagne, Wien Wirtschaft Universität - Autriche, Hitotsubashi University - Japon, Renmin University - Chine). Elle développe par ailleurs des partenariats académiques de prestige sur les 5 continents, privilégiant des formations délocalisées ou en doubles-diplômes.
Membre fondateur de l'université PSL, Paris-Dauphine s'est unie à 22 établissements et organismes de recherche parisiens prestigieux couvrant une grande diversité disciplinaire (Ecole Normale Supérieure, Mines ParisTech, écoles d'arts, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales...). L'université PSL, c'est à ce jour 26 prix Nobel, 10 médailles Fields et 34 médailles d'or au CNRS. Classé en 2018 par le Times Higher Education en 72e position mondiale et comme 1er établissement national, ce nouveau rang permet ainsi à la France de se hisser dans le top 75 des meilleures universités au niveau international.
Pour en savoir plus : www.dauphine.fr